Chili et carnets

Le Chili sous toutes les coutures

Bielsa, le retour de celui qui ne partait jamais sauf…

with one comment

Les Chiliens sont friands de « telenovelas », ces séries à rallonge qui, de rebondissements en rebondissements, tiennent le téléspectateur en haleine durant des semaines, des mois, des années ! Marcelo Bielsa doit être scénariste à ses heures perdues… L’entraîneur de l’équipe nationale de football n’en finit plus de partir, revenir, réserver sa réponse (barrez la mention inutile) au sein de la fédération.
Dans les épisodes précédents Marcelo « El loco » Bielsa est adulé au Chili. Sa technique a mené la Roja en 8e de finale de la Coupe du monde de football. Le pays est à ses pieds. Mais il est très attaché à Harold Mayne-Nicholls. Harold est président de l’ANFP, la fédération chilienne de football. Et il est très proche de Bielsa. Seulement Harold n’est pas réélu. L’homme d’affaires Jorge Ségovia prend sa place. Bielsa, en furie après l’éviction de son ami, décide de tout plaquer pour… Oui c’est vrai, pour quoi au fait ? Finalement, Ségovia doit démissionner, Bielsa reste pour assurer la transition… Quand on y regarde de plus près, Bielsa n’est jamais vraiment parti.
Dans l’épisode d’aujourd’hui
La situation semble s’aplanir. Même Harold Mayne-Nicholls est resté plus longtemps que prévu, l’élection de Ségovia ayant été invalidée pour conflits d’intérêts. Sauf que – eh oui, encore un rebondissement – le nouveau président est Sergio Jadue, proche de Ségovia. Bielsa reviendra-t-il au poste qu’il n’a pas quitté ? Ou bien partira-t-il vers son Argentine natale qui lui tend les bras ou vers d’autres clubs avides de succès ?
Quel suspense, quelle intensité dramatique ! « Je peux dire avec certitude que Bielsa reste sélectionneur », a affirmé mercredi 2 février Sergio Jadue, se basant sur le principe du « qui ne dit mot consent ». Enième rebond, l’intéressé refuse de confirmer et fait paraître un communiqué : il tiendra une conférence de presse ce vendredi 4 février, à 20h (heure locale – Oh heure française). En France, l’AFP annonce – prématurément – la signature d’un nouveau contrat liant « El Loco » à l’ANFP jusqu’en 2015.
Ne manquez pas le prochain épisode…
Cet article sera actualisé après la conférence de presse de Marcelo Bielsa.

Actualisé le samedi 5 février :

Toutes les bonnes choses ont une fin. Trois ans et demi après son arrivée, l’aventure entre Marcelo Bielsa et la Roja est terminée. L’entraîneur l’a annoncé lors de sa conférence de presse. Il n’honorera pas son contrat jusqu’en 2015 comme prévu. « Le président de l’ANFP Sergio Jadue a tout fait pour que je n’ai pas confiance en lui », a-t-il déclaré. Le fonds du problème ? Sergio Jadue aurait annoncé à Bielsa sa volonté de créer une commission de sélection dirigée par Harold Mayne-Nicholls, avant de changer son fusil d’épaule et de nommer une autre personne à la place. Touché par le soutien des supporters et de « ses » joueurs, Bielsa tire tout de même sa révérence. Qui pour le remplacer ?

Publicités

Written by Anthony Quindroit

4 février 2011 à 2 h 34 min

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. […] successeur de Marcelo « el Loco » Bielsa (dont Chili et carnets a parlé ici, là ou encore là….) – fait son baptême du feu. C’est sa première compétition à […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :