Chili et carnets

Le Chili sous toutes les coutures

Soutien parisien aux Mapuches

with one comment

Macarena Zelada défend la cause des Mapuches (photo DR)

D’origine chilienne, Macarena Zelada ne manque jamais une occasion de défendre les causes qui lui tiennent à coeur et qui touchent à son pays de naissance. Même en France où cette jeune femme de 32 ans vit désormais, elle suit l’actualité de près et a créé une association, La Bizikleta : « A l’origine, quand je l’ai lancée en avril 2010, c’était autour d’un groupe de musique, composé essentiellement de Chiliens, qui se réunissaient sur des projets solidaires. Le côté social et solidaire a pris le dessus depuis. » Après avoir manifesté contre le projet Hydroaysen le 20 mai, la militante reprend son mégaphone vendredi 27 mai, dès 17h30, devant l’ambassade chilienne en France, à Paris.

Plusieurs associations ont déjà battu le pavé, vendredi 20 mai à Paris, contre le projet Hydroaysen (photo Anita Pouchard Serra - http://losojosdeanita.blogspot.com)

Cette fois, pas question de barrages en Patagonie. Avec son association, et d’autres comme Terre et Liberté pour Arauco, Collectif pour les Droits de l’Homme au Chili, Comité de Solidarité avec les Indiens des Amériques…, elle met le cas du peuple Mapuche sur le devant de la scène. Cette frange de la population – environ 4%  des 17 millions de Chiliens – est aujourd’hui encore montrée du doigt dans le pays couloir. Stigmatisés et régulièrement victimes de racisme, les Mapuches font aussi face à des lois d’un autre temps, celui de la dictature, qui les assimilent à des terroristes… Spoliés de leurs terres par les pinochetistes, ceux qui tentent de les récupérer se retrouvent derrière les barreaux. En octobre 2010, 34 prisonniers mapuches obtenaient, après une longue grève de la faim, une discrète médiatisation et quelques effets d’annonce du gouvernement Piñera. Chili et carnets en parlait ici.
Depuis, les choses ont peu changé. Et quatre prisonniers mapuches ont recommencé une grève de la faim. « Ils en sont à 73 jours, s’alarme Macarena Zelada. Ce gouvernement et les précédents n’ont rien fait. Et ils ne bénéficient pas d’un jugement impartial… » Pétitions, prises de paroles, les différentes associations vont donner de la voix pendant trois heures. Pas grand chose. Mais c’est déjà beaucoup plus que ce qui se fait au Chili…

Publicités

Written by Anthony Quindroit

26 mai 2011 à 0 h 20 min

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. Alain Devalpo, auteur de « Voyage au pays des Mapuches » aux éditions Cartouche a animé plusieurs débats lors du Salon autour du Livre de Néville (76) les 18,19 & 20 mars 2011

    cottin

    19 juin 2011 at 22 h 32 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :