Chili et carnets

Le Chili sous toutes les coutures

Du foot et des rires

leave a comment »

El Crack

L'acteur Ariel Levy, alias El Crack, amuse les fans de l'équipe de foot chilienne alors que vient de démarrer la Copa América

Les supporters de la Roja, l’équipe nationale de football du Chili, vibrent au rythme de la Copa América en Argentine. C’est durant cette compétition que le nouvel entraîneur du Chili, Claudio Borghi – successeur de Marcelo « el Loco » Bielsa (dont Chili et carnets a parlé ici, ou encore….) – fait son baptême du feu. C’est sa première compétition à la tête de l’équipe et sa marge d’erreur après le départ de l’adulé Bielsa est réduite.
Les premiers résultats des Rouges du Chili sont plutôt encourageants. En arrachant la victoire face au Mexique (2-1) lors de son entrée dans la compétition, l’équipe a prouvé que les choix tactiques du coach Borghi étaient efficaces. Les jeux inspirés d’Esteban Paredes et d’Alexis Sánchez ont aussi été décisifs. Pour l’instant premier de son groupe, le Chili va devoir confirmer sa position de leader vendredi 8 juillet face à l’Uruguay, puis mardi 12 juillet en affrontant le Pérou. A suivre donc.

De l’humour et une star « locale »

Il n’y a pas que les matches qui soient à suivre. Une websérie a également été lancée à l’occasion de la première rencontre de la Roja. El Crack, diffusée exclusivement sur le site El Hincha (« le ventilateur » – elhincha.cl) parodie les stars du football international. Une caméra marche dans les crampons de Freddy « Fantasía » Monquiel, footballeur de seconde zone persuadé d’être le nouveau Messi. Ce faux documentaire, en douze épisodes de six à huit minutes chacun, se moque des travers des footballeurs persuadés de sauver le monde quand ils marquent un but, du bling-bling des stars du ballon rond et de la fièvre chilienne pour le football. Le ton se veut plus comique que dénonciateur mais la série (en espagnol exclusivement) se regarde sans déplaisir pour son ton gentiment parodique. Et pour son Crack, alias Ariel Levy, un jeune acteur qui, depuis sa première apparition au cinéma en 2004, jouit d ‘une belle cote de popularité au Chili.
Particularité de cette fiction, il s’agit de la première production chilienne exclusivement dédiée au web. Les télévisions ont en effet refusé le concept. Ce dont se moquent d’ailleurs les réalisateurs qui, dans le premier épisode, font d’énormes clins d’oeil au partenaire financier qui a accepté de les soutenir, un opérateur de téléphonie mobile. La série est mise en ligne les mardis à 21h.
Ah, et si vous n’avez pas souri avec le faux docu, l’hymne des supporters chiliens pour la Copa América, chanté par la Sonora de Tommy Rey, un groupe de chanteurs folkloriques du Chili pourrait vous y aider. Garra y Corazón (« Des tripes et du coeur » en français) un peu kitsch et suranné se laisse même plus facilement écouter que la chanson d’un certain Johnny H. pour l’équipe de France en 2002… Comparez !

Advertisements

Written by Anthony Quindroit

7 juillet 2011 à 2 h 22 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :