Chili et carnets

Le Chili sous toutes les coutures

Les Chiliens de France manifestent vendredi

with 2 comments

Manifestation de Chiliens à Buenos Aires

Les Chiliens de l'étranger aussi se mobilisent en faveur d'une réforme de l'éducation au Chili (photo Los Ojos de Anita - losojosdeanita.blogspot.com)

En marge des grandes manifestations chiliennes du mardi 9 août 2011 – environ 150000 personnes étaient dans les rues du pays -, les Chiliens de l’étranger se sont aussi mobilisés. En Argentine, plusieurs centaines de personnes avaient rendez-vous à Buenos Aires pour une marche de soutien au combat des lycéens et étudiants chiliens qui, depuis plus de trois mois, réclament une éducation de qualité et gratuite pour tous. Si vous avez manqué le début, un petit tour par ici et vers les précédents papiers peut être utile…
En France aussi, une petite centaine de personnes s’est réunie place du Trocadéro à Paris pour joindre leurs voix à leurs compatriotes. A l’appel de l’association « Terre et liberté pour Arauco », une nouvelle manifestation est programmée à Paris, vendredi 12 août, à partir de 16h, face à l’ambassade chilienne. La plupart des associations de Chiliens en France – la Bizikleta ou encore l’association des ex-prisonniers politiques – sont aussi parties prenantes. Les organisateurs espèrent une centaine de personnes.

Plusieurs associations appellent à manifester vendredi 12 août 2011 à Paris, devant l'ambassade du Chili

Les mobilisations vont-elles faire flancher le gouvernement chilien ? Le ministre de l’éducation, Felipe Bulnes, a présenté un plan pour « que ceux qui le souhaitent ne perdent pas leur année scolaire » alors que la plupart des établissements sont bloqués depuis juin. L’annonce n’a pas suscité l’enthousiasme escompté.

Ricardo Lagos, ex-président du Chili

L'ancien président Ricardo Lagos a été pris à partie pour sa gestion du volet Education durant son mandat, de 2000 à 2006 (photo d'archives Anthony Quindroit)

En marge de la déclaration ministérielle, des étudiants qui manifestaient à Viña del Mar s’en sont pris à l’ancien président (2000 – 2006) Ricardo Lagos, du Partido por la democracia, pour sa gestion du dossier durant son mandat. Le signe que le mouvement de colère a dépasse les clivages politiques. Gauche, droite ou centre, peu importe : la jeunesse chilienne attend désormais une profonde réforme du système éducatif et ne semble pas vouloir se contenter de quelques miettes. « S’ils persistent à vouloir tout ou rien, nous n’avancerons pas », prédisait un membre du gouvernement il y a quelques jours. Le bras de fer continue.

Advertisements

Written by Anthony Quindroit

11 août 2011 à 0 h 42 min

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Vamos Chile y gracias a Carnets du Chili por seguir la actualidad chilena!
    Abrazos

  2. […] déjà, manifestent contre le système éducatif maintenu depuis Pinochet (un coup d’oeil ici et sur les différents liens proposés vous permettra de vous remettre à jour). Désormais, la […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :