Chili et carnets

Le Chili sous toutes les coutures

Chili : un pays en colère

with 3 comments

Manifestation Chili 24 et 25 août 2011

600 000 personnes selon les syndicats - 150 000 selon la police - ont manifesté dans tout le Chili durant 48 heures, comme ici à Santiago (photo avec l'autorisation de la page Humanistas Enconectividad)

Quarante-huit heures de manifestations dans tout le pays, avec, pour épicentre, des grands mouvements de foule à Santiago. C’est ce que connaît actuellement le Chili. Le mouvement de colère étudiant a fait tâche d’huile. Il cristallise désormais la colère qui sourd dans tout le pays. Selon différentes sources, plus de 50000 Chiliens ont manifesté ce jeudi 25 août 2011 dans les rues de la capitale. La Cut (centrale unitaire des travailleurs) Chile, une importante organisation syndicale ayant appelé à la grève, estime à plus de 600000 le nombre de personnes ayant pris part aux manifestations. Des fonctionnaires et d’autres corps de métiers semblent emboiter le pas aux jeunes qui, depuis trois mois déjà, manifestent contre le système éducatif maintenu depuis Pinochet (un coup d’oeil ici et sur les différents liens proposés vous permettra de vous remettre à jour). Désormais, la « cible » est plus large : elle vise directement le président Piñera, sa gestion de la crise et les réponses proposées aux demandes étudiantes depuis le début du conflit. La colère ne s’attache plus qu’à la seule réforme du système éducatif. Les manifestants veulent désormais un changement en profondeur de la constitution inchangée depuis la dictature – le 11 mars 1990 ! – et une meilleure répartition des richesses dans un pays ou le produit intérieur brut a progressé de 7% cette année. A titre de comparaison, celui de la France ne dépasse pas les 2%… Un nouveau code du travail, une réforme du système de retraite et de santé sont aussi réclamés.

Un adolescent tué

La police est intervenue à plusieurs reprises et les interpellations se comptent par centaines. Des échauffourées et des scènes de pillages sporadiques ont également été signalées à Santiago. Mais le message relayé par les manifestants sur les réseaux sociaux et dans les différents groupes internet est plutôt clair : « Un mouvement non-violent », réclament-ils, en réponse à la méthode policière chilienne qui consiste à sortir les gaz lacrymogènes et les canons à eau pour disperser les foules. L’appel à la non-violence vise aussi des groupes de manifestants qui sont sortis du rang.
L’appel à la modération n’a vraisemblablement pas été entendu : un adolescent de 16 ans – selon la police – a été tué durant des affrontements survenus dans la nuit du jeudi 25 au vendredi 26 août 2011. Un tir dans la poitrine. Le coup de feu aurait été tiré par les forces de l’ordre, affirment les manifestants. Les circonstances exactes restent à déterminer.
Dans le monde, les manifestations de soutien se sont multipliées, à Paris, notamment, autour de cette grève sans précédent depuis l’ère Pinochet.

Publié le 26 août 2011 à 2h20 – mise à jour le 26 août 2011 à 18h30.

Publicités

Written by Anthony Quindroit

26 août 2011 à 2 h 18 min

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. […] de l’éducation, de la constitution et du système général. Chili et carnets vous en parlait ici et dans d’autres articles. La mobilisation est telle que les organisateurs des Fiestas […]

  2. […] référence à la dictature. » Vous avez 26 ans, êtes étudiant… Que vous inspire la contestation portée à l’origine par les lycéens au Chili ? « Ce mouvement est important. Il […]

  3. […] éducatif chilien (encore une fois, Chili et carnets a abordé le sujet à plusieurs reprises ici ou là), c’est l´heure des vacances estivales pour la jeunesse chilienne. et le moment de […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :