Chili et carnets

Le Chili sous toutes les coutures

Santiago, la voiture devance le bus

with 2 comments

Modernisé, le réseau Transantiago ne satisfait toujours pas les utilisateurs (photo DR)

Le Chili est-il le nouvel Eldorado des constructeurs automobiles ? Les ventes de véhicules particuliers sont en tout cas en forte hausse de l’autre côté de la Cordillère des Andes. Selon les constructeurs, 36595 véhicules neufs ont été vendus en septembre 2011. Soit une hausse de 12% par rapport à septembre 2010. Les premières analyses montrent que l’augmentation du pouvoir d’achat, combinée à la baisse du prix des voitures et à l’envie de posséder sa propre auto, expliquent cette envolée. Mais cette augmentation régulière du nombre de transactions marque aussi un autre problème : l’insatisfaction des Chiliens quant au réseau de transports en commun.
Rien qu’à Santiago, près de 6 millions d’habitants se partagent 1,3 millions de voitures. Et, logiquement, ce sont durant les heures de pointe (sortie de bureau) que la circulation est plus dense avec au minimum 700000 engins sur les routes. Des chiffres en hausse de 20% en quatre ans. Dans le même temps, l’indice de satisfaction des utilisateurs du Transantiago, le réseau de transport en commun, n’a pas décollé. Seuls 34,7% des usagers sont satisfaits du service créé en février 2007 avec de grandes ambitions. Ils sont 79% à Londres…
Ces mauvais chiffres favoriseraient donc l’utilisation des véhicules personnels et, dans une moindre mesure, le développement de l’auto-partage mais aussi du vélo. Ils incitent en tout cas le gouvernement à se pencher sur la question.

Le ministre des Transports Pedro Pablo Errázuriz veut faire augmenter l'indice de satisfaction

Le ministre des Transports Pedro Pablo Errázuriz s’est ainsi déclaré ouvert aux suggestions pour améliorer la qualité des transports et faire chuter l’utilisation des véhicules. L’enjeu est tant économique – la refonte des transports en commune en 2007 a coûté très cher – qu’écologique : Santiago, enclavée, est une ville très polluée. Des restrictions de circulation ont d’ailleurs été instaurées les jours de pics à l’ozone.

Advertisements

Written by Anthony Quindroit

8 octobre 2011 à 13 h 55 min

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Pourquoi les chiliens sont-ils aussi déçus du Transantiago ? Le problème, c’est la rapidité, le prix, les tracés des lignes, tout ça ??

    Elo

    10 octobre 2011 at 0 h 47 min

    • Bonjour,
      Les problèmes sont surtout liés à la régularité des transports et à la mauvaise desserte de certains secteurs de la ville.
      Merci pour votre commentaire et au plaisir,
      Anthony

      Anthony Quindroit

      10 octobre 2011 at 14 h 54 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :