Chili et carnets

Le Chili sous toutes les coutures

Foot : Chili, la Roja rencontre la furia Roja

with one comment

Ce mercredi soir, le Chili rencontre l'Espagne en match de poule de la Coupe du Monde 2014 (photo ANFP)

Ce mercredi soir, le Chili rencontre l’Espagne en match de poule de la Coupe du Monde 2014 (photo ANFP)

Dans quelques heures, et durant au moins 90 minutes, le temps sera suspendu au Chili. L’équipe nationale chilienne rencontre la sélection espagnole. La Roja face à la furia Roja. Un match de poule qui, sur le papier, donne l’avantage aux Européens. Les dix derniers matches entre l’Espagne et le Chili n’ont jamais vu les Sud-Américains gagner. Au mieux ont-ils arraché, à deux reprises, un match nul.
Un soutien… à part !
Lors de la dernière Coupe du monde, les tenants du titre s’étaient imposés (2-1) face aux Chilenos. Mais c’était il y a quatre ans. Et, depuis, des ballons ont fait trembler les filets espagnols. L’Espagne a perdu de sa superbe face aux Pays-Bas, laminée (1-5) lors de son entrée dans la compétition. Quant au Chili, s’il ne fait pas partie des grands favoris de la compétition (on a beau soutenir le Chili, il faut raison garder), les gars de Jorge Sampaoli ne sont pas venus faire de la figuration dans ce Mondial 2014.

Et, de l’avis de spécialistes footballistiques, la Roja peut largement surprendre face à une Furia pas si furieuse. Un nul – tout à fait envisageable – ne couperait pas la tête de l’actuel champion du monde mais l’handicaperait lourdement. Et, surtout, il tirerait Alexis Sánchez et ses coéquipiers vers un 8e de finale très attendu. C’est là que, en 2010 et en 1998 (le années 2000 n’ont pas été très glorieuses pour la sélection nationale chilienne), la Roja a fléchi. Les deux fois, c’était face au Brésil (1-4 et 3-0).
Gare à l’excès de confiance. Parce que l’Espagne a de l’orgueil à revendre et compte bien effacer le camouflet du vendredi 13 juin. Et parce que le Chili demeure perfectible dans son repli défensif, son jeu aérien et ses coups de pieds arrêtés.
Mais le match devrait être prenant. Face à une Espagne blessée dans son amour-propre et soucieuse d’exorciser ses démons, le Chili va devoir redoubler d’ardeur pour faire trembler les onze de Vicente Del Bosque.

Marlen Doll, l'actrice porno qui soutient, à sa manière, l'équipe de foot du Chili (capture d'écran du compte Twitte @marlen_doll)

Marlen Doll, l’actrice porno qui soutient, à sa manière, l’équipe de foot du Chili (capture d’écran du compte Twitte @marlen_doll)

D’ardeur ou de hardeurs ? L’actrice porno chilienne Marlen Doll a promis aux supporters de la Roja un marathon de seize heures de galipettes avec les supporters si le Chili bat l’Espagne ce soir ! Pour mémoire, elle avait fait une promesse similaire (huit heures) avant le match contre l’Australie et a même offert un « bonus » de quatre heures si le Chili marquait trois buts. Et elle aurait tenu sa promesse accueillant quelques « douzième homme » opportunistes trouvés sur Twitter dans son lit pour célébrer la victoire. Pour ceux que ça intéresse, vous pouvez la retrouver sur son compte @marlen_doll, son précédent compte ayant été suspendu peu après la célébration charnelle. Après la Coupe du Monde, la « croupe du monde » ?

Written by Anthony Quindroit

18 juin 2014 à 19 h 30 min

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. […] : si vous avez lu le précédent post, vous vous demandez probablement ce que projette de faire Marlène Doll, l’actrice de porno […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :