Chili et carnets

Le Chili sous toutes les coutures

Archive for the ‘Actualité’ Category

Luce, dans les secrets de la musique andine

leave a comment »

Luce Zurita - Luce Zurita

Luce Zurita, au Chili, un pays dont elle raconte l’histoire musicale (photo Luce Zurita)

C’est une rencontre discrète, presque informelle. Un travail d’étude, dans le cadre de sa formation au Centre de formation des enseignants danse et musique (Cefedem) de Normandie, à Mont-Saint-Aignan. Luce Zurita donne rendez-vous,  mardi 2 juillet 2019 à partir de 19h30, à la librairie Le Rêve de l’Escalier, à Rouen, pour… Pour quoi d’ailleurs ? Un concert ? Une conférence ? Un peu de deux en fait…
Remettons les choses dans le contexte. La trentenaire Luce Zurita est musicienne. Elle joue de la flûte traversière et se destine à une carrière dans la musique avec l’obtention prochaine d’un diplôme d’état qui lui permettra d’enseigner sa passion. Sauf qu’il ne suffit pas d’être bon dans son domaine pour obtenir le diplôme. « Il nous est également demandé de mener à bien un projet dans une discipline un peu éloignée de notre pratique habituelle », commente Luce Zurita.
Pour ce projet, elle choisit le chant. Et puisque l’Amérique du Sud fait partie de son histoire – son père a vécu en Bolivie, son compagnon est Chilien et elle a eu l’occasion de sillonner les routes chiliennes, péruviennes et boliviennes encore récemment -, elle se penche sur le cas de la musique andine avec un projet intitulé « Le droit de vivre ».

« C’est une référence à Victor Jara et à sa chanson « El derecho de vivir en paz » [le droit de vivre en paix, NDLR]. »

De son récent voyage en Bolivie, elle a récolté des musiques traditionnelles orales. Un peu à la manière d’une Violeta Parra, collectant les vestiges d’une culture méconnue.

« Violeta Parra, c’est une artiste qui me touche beaucoup. De même que Jara, chanteur torturé sous Pinochet, à qui les bourreaux ont brisé les mains pour qu’il ne puisse plus jouer de guitare… », rappelle Luce Zurita.

C’est d’ailleurs l’un des pans de sa conférence mâtinée de concert – ou l’inverse – qu’elle voit plutôt comme un échange avec le public entre deux chants qu’un guitariste accompagne.

« Cela montre le pouvoir politique d’une chanson. Cela rappelle que l’art est un moyen de contestation. Quand j’entends Victor Jara, je pense à Allende, à « El pueblo unido jamás será vencido » [chanson chilienne de 1970, devenue l’hymne des peuples opprimés, NDLR] »

Son projet artistique, enrichi de photographie, c’est aussi une recherche sur la musique andine, une histoire qui se raconte par le chant. Un moment à part qui fait voyager par delà la Cordillère…

Le droit de vivre

Publicités

Written by Anthony Quindroit

28 juin 2019 at 22 h 21 min

Chili : Quercia, le polar sans fard

leave a comment »

Et voilà, encore une claque signée Quercia. Le genre qui vous laisse une belle trace de doigts sur la joue. D’accord, dans ses précédents romans, l’auteur chilien ne nous avait pas habitués à être bichonnés – Chili et carnets parlait déjà du premier, Les rues de Santiago (et, déjà, le nom « claque » claquait), avec l’auteur, puis du deuxième, Tant de chiens, au moment de leurs sorties – bien au contraire.
Le style Quercia, c’est du direct. Du brutal. Pas de poésie, pas de lyrisme, pas d’euphémisme. Et La légende de Santiago, troisième volet des enquêtes du flic Quiñones, ne sort pas vraiment son héros des ténèbres… Dès les premières pages, et sans divulgâcher (à l’occasion, quand on peut éviter un anglicisme…) puisque c’est le résumé officiel du roman, Santiago Quiñones aide quelqu’un à passer de vie à trépas. Et même pour un gars qui n’hésite pas à dézinguer les salopards, tuer un homme de cette manière n’est pas chose aisée. Si au moins il pouvait reprendre un peu d’air auprès de Marina, la seule femme qu’il ait aimée… Mais non. Cette dernière, dans un sursaut de lucidité, le laisse à son destin de cocaïnomane assermenté et à son enquête sur des crimes racistes perpétrés dans un Chili socialement cadavérique. Pour couronner le tout, il tombe sur un paquet qui aurait fait pâlir Escobar et qui ne va pas l’aider à décrocher. Ni lui permettre de vivre sereinement, car ce paquet de coke perdu appartient forcément à quelqu’un. Et pas à un enfant de chœur… Lire le reste de cette entrée »

Présidentielle au Chili : décryptage avant le premier tour

with one comment

Franck Gaudichaud, enseignant-chercheur à l'université Grenoble-Alpes, spécialiste du Chili, fait le point avant le premier tour de l'élection présidentielle (photo DR)

Franck Gaudichaud, enseignant-chercheur à l’université Grenoble-Alpes, spécialiste du Chili, fait le point avant le premier tour de l’élection présidentielle (photo DR)

Ce dimanche 19 novembre 2017 se tient le premier tour de l’élection présidentielle chilienne. Michelle Bachelet ne peut se représenter. Et même si la Constitution le lui permettait, pas certain qu’elle aurait été réélue de toute façon : elle qui était revenue triomphante à la Moneda après le mandat du très à droite millionnaire Sebastián Piñera quitte cette fois le palais présidentielle la queue basse. Ô, le pays, économiquement parlant, se porte bien. Mais les grandes réformes que les Chiliens attendaient sont restées à l’état au mieux embryonnaires, voire inexistantes.
Alors, qu’attendre de cette présidentielle ? Franck Gaudichaud enseignant-chercheur à l’université Grenoble-Alpes, spécialiste du Chili – il est l’auteur, notamment de Chili 1970 – 1973, mille jours qui ébranlèrent le monde, ou du plus récent Chili actuel, gouverner et résister dans une société néo-libérale – fait le point à quelques heures d’un premier tour qui s’annonce sans grand suspense puisque Sebastián Piñera – de retour – est pronostiqué largement en tête…
Quel est le contexte de cette élection présidentielle ? Lire le reste de cette entrée »

Caryl Férey raconte son Chili

leave a comment »

Caryl Férey revient sur son périple chilien dans "Chili, la diagonale du Condor", véritable genèse de son polar (photo d'archives Anthony Quindroit)

Caryl Férey revient sur son périple chilien dans « Chili, la diagonale du Condor », véritable genèse de son polar (photo d’archives Anthony Quindroit)

Comme il l’expliquait déjà à Chili et carnets au moment de la sortie de son polar Condor, Caryl Férey a eu un peu de mal en arrivant au Chili. Après l’Argentine où il s’est senti bien plus à l’aise, la société néo-libérale chilienne l’a un peu refroidi.

Présidentielle au Chili : les candidats se lancent

with one comment

Sebastián Piñera, à l'annonce des résultats de la primaire qui l'ont désigné comme candidat à la présidentielle (photo Facebook du candidat)

Sebastián Piñera, à l’annonce des résultats de la primaire qui l’ont désigné comme candidat à la présidentielle (photo Facebook du candidat)

Plus d’1,8 million d’électeurs ont voté aux primaires organisées dimanche 2 juillet 2017. Les Chiliens étaient invités à choisir les candidats du centre-droit – Chile Vamos (CV) – et de la coalition de gauche Frente Amplio (FA).
Dans le coin droit, sans vraiment de surprise, le milliardaire et ex-président Sebastián Piñera l’a emporté. Avec 58,36% des suffrages, il devance le sénateur Manuel José Ossandón (26,24%) et le député José Antonio Kast (15,40%). Ensemble, ils attirent plus d’1,4 millions de votants.

Beatriz Sánchez, la candidate du Frente amplio entend peser en novembre au milieu d'une gauche divisée (photo Facebook de la candidate)

Beatriz Sánchez, la candidate du Frente amplio entend peser en novembre au milieu d’une gauche divisée (photo Facebook de la candidate)

Du côté de FA, l’engouement pour la primaire est moins prononcé. 327 000 Chiliens inscrits sur les listes électorales sont allés exprimer leur choix. Et la majorité (67,56%) a choisi Beatriz Sánchez face au sociologue Alberto Mayol Sánchez (32,44%). Lire le reste de cette entrée »

Ángel Parra, l’artiste militant, s’est éteint

leave a comment »

L'artiste chilien Ángel Parra est décédé ce samedi 11 mars 2017 (photo Wikipédia commons, Roferbia)

L’artiste chilien Ángel Parra est décédé ce samedi 11 mars 2017 (photo Wikipédia commons, Roferbia)

Il était l’une des figures emblématiques du monde artistique chilien. Un chanteur et auteur engagé, contraint à l’exil après le coup d’Etat de Pinochet. Ángel Parra est décédé samedi 11 mars 2017. Il avait 73 ans.
La maladie l’a emporté à Paris où il vivait une large partie de l’année. Lire le reste de cette entrée »

Written by Anthony Quindroit

12 mars 2017 at 16 h 10 min

Mondial de handball : le Chili en petit Poucet

leave a comment »

En bleu, l'équipe du Chili, à Rouen, pour le Mondial de handball 2017, n'a pas réussi à contrer les Allemands (photos Anthony Quindroit)

En bleu, l’équipe du Chili, à Rouen, pour le Mondial de handball 2017, n’a pas réussi à contrer les Allemands (photos Anthony Quindroit)

Les amateurs savent que, en foot, le Chili est une nation à suivre. Et les Chiliens sont d’ailleurs des grands amateurs de ballon rond, c’est presque une religion même. En revanche, côté handball, ce n’est pas encore ça. Mais il y a du mieux ! Alors que se déroule actuellement le Championnat du monde masculin de handball en France, le Chili, qualifié après avoir décroché une deuxième place au championnat Panaméricain 2016 lors d’une finale perdue de quatre buts contre le Brésil. Voici donc les joueurs de balonmano à Rouen pour disputer les matches de poules de leur quatrième Mondial consécutif. Une compétition dans laquelle les Chiliens n’ont jamais brillé. Pas une victoire, rien. Si, rendons à César… : l’équipe a arraché un match nul contre la Slovaquie lors d’un match de poule en 2011. Lire le reste de cette entrée »

Written by Anthony Quindroit

15 janvier 2017 at 19 h 55 min

%d blogueurs aiment cette page :