Chili et carnets

Le Chili sous toutes les coutures

Posts Tagged ‘Bielsa

Un drôle d’Innocent

with one comment

Allez, ce sont les fêtes, place à une petite anecdote. En France, le 1er avril est la saison des blagues et autres fausses informations amusantes. Dans les pays hispaniques, une journée similaire existe. C’est le 28 décembre, « el día de los Inocentes », le jour des Innocents. Les médias et les réseaux sociaux y vont de leur meilleure blague pour amuser la galerie.
Au Chili, ce mardi 28 décembre donc, la tradition n’a pas été oubliée. Lire la suite »

Written by Anthony Quindroit

29 décembre 2010 at 18 h 36 min

Football : Bielsa quitte son poste d’entraîneur

with 3 comments

Marcelo Bielsa est une star au Chili. L’entraîneur de la Roja, l’équipe nationale, a porté l’équipe en 8e de finale lors de la dernière Coupe du monde en Afrique du Sud et brisé ainsi la « malédiction » de la sélection : depuis 1998, jamais le Chili n’avait réussi à se hisser à un tel niveau.
Porté aux nues, le bouillonnant coach se voyait alors allouer une confiance totale : la fédération avait même décidé de renouveler son contrat à la tête des Rouges.
Tout aurait pu être pour le mieux dans le meilleur des mondes si des élections pour la présidence de la fédé n’avaient pas eu lieu. Marcelo Bielsa a toujours soutenu le président sortant, Harold Mayne-Nicholls, et conditionnait son maintien au poste d’entraîneur à la réélection de son « ami ». « Le jour où Harold quittera ses fonctions, ma tâche sera terminée, prévenait Bielsa lors d’une conférence de presse. Je ne peux ni ne veux travailler avec Ségovia. » Ségovia ? Jorge Ségovia. Un homme d’affaires espagnol en lice pour présider la fédération chilienne de football.
C’est finalement la bête noire de Bielsa qui a remporté, jeudi 4 novembre, le scrutin. Le coach est donc allé au bout de sa démarche et a démissionné dans la foulée après trois ans de travail et une belle montée en puissance de son équipe.
Où va-t-on le retrouver ? Ses succès au sein de l’équipe d’Argentine – qu’il a entraîné de 1998 à 2004, année où l’équipe est devenue championne olympique – et du Chili font de lui un profil intéressant pour bon nombre d’équipes. Une grande question reste aussi en suspens : qui va le remplacer à ce poste clé ? Pour les Chiliens, grands amateurs de football, on frôle l’affaire d’Etat !
En attendant, Jorge Ségovia prend la tête de la fédération pour les quatre prochaines années. A moins que… Un article du règlement de la fédération chilienne de football (ANFP) pourrait bien le faire vaciller à peine élu : homme d’affaires, il dirige le club de  football Unión Española. Pour éviter la confusion des genres, il serait obligé de vendre ses parts, ce à quoi il semble pour l’instant opposé.

Written by Anthony Quindroit

5 novembre 2010 at 11 h 18 min

Mondial : le Chili exorcise ses démons

with one comment

Il n’aura peut-être pas de statue à son effigie mais sa cote risque bien de grimper dans le coeur des Chiliens. En offrant la victoire à son équipe sur une action collective bien construite – Millar décale pour Isla qui n’a plus qu’à servir Beausejour sur un plateau  – pour un but de raccroc au final (le ballon est dévié sur Beausejour qui, dans l’action, prolonge la direction de la balle, voir la vidéo ici) – le numéro 15 Jean Beausejour a mis fin à une malédiction vieille de 48 ans : depuis 1962, jamais le Chili n’avait remporté un match en Coupe du Monde.
Autant dire qu’après 48 ans de vache maigre et douze ans sans participer à nouveau à la compétition, ce but à la 34e minute va marquer les annales du sport au Chili. Sur les blogs chiliens, les réactions sont plus qu’enthousiastes. Du simple « Viva Chile » au plus présomptueux « Chile va a ganar el Mundial », rares sont les voix discordantes dans cette avalanche d’éloges. Lire la suite »

Written by Anthony Quindroit

17 juin 2010 at 1 h 20 min

Le Chili en route vers le Mondial

with 2 comments

La Roja, le 10 octobre 2009, avant le match contre la Colombie, décisif pour participer à la Coupe du Monde 2010. Le Chili gagnera 4 buts à 2 (photos avec l'aimable autorisation de la Asociación Nacional de Fútbol Profesional)

Au Chili, il y a deux religions : le christianisme et le football. Pour s’intégrer dans une soirée ou au cours d’un asado mieux vaut avoir vu le match de la veille ou s’y connaître un minimum en ballon rond. Connaître les noms de Colo-Colo ou de Universidad de Chile ou même vanter les mérites du célèbre numéro 9 Zamorano – qui a chaussé les crampons au Real de Madrid et à l’Inter de Milan – ne suffit pas à faire illusion. Le foot, c’est viscéral pour les Chiliens. A tel point que, pour la Coupe du Monde, l’artillerie lourde est de sortie.
Depuis janvier, l’hymne officiel des supporters de la Roja – les Rouges, tout simplement en référence au maillot de l’équipe – passe en boucle sur les radios. Une banque est même allée jusqu’à proposer un crédit sur plus de dix ans pour se rendre en Afrique du Sud assister à une rencontre de l’équipe nationale.
Durant les matches de la Roja, le pays va tellement être chamboulé que, jeudi 27 mai, Felipe Morandé, ministre chilien des Transports, a annoncé une mesure préventive exceptionnelle : Lire la suite »

Written by Anthony Quindroit

4 juin 2010 at 23 h 38 min

%d blogueurs aiment cette page :