Chili et carnets

Le Chili sous toutes les coutures

Posts Tagged ‘disparition

Sergio Poblete, « le loyal », s’est éteint

leave a comment »

Sergio Poblete

Sergio Poblete est décédé à l'âge de 93 ans. Militaire, il s'opposait à la dictature

Quand l’armée, menée par Augusto Pinochet, se dresse pour renverser le pouvoir démocratique de Salvador Allende, des militaires ont pris le parti du président chilien agressé. Parmi eux, l’emblématique Sergio Poblete, disparu vendredi 25 novembre à Liège (Belgique) où il avait trouvé refuge après son exil forcé. Il avait 93 ans.
Car l’ancien général de l’armée de l’air, entré au gouvernement d’Allende en 1973, quelques mois avant le coup d’Etat du 11 septembre, a connu la torture et l’emprisonnement pour avoir « trahi » sa patrie. Comprendre, refuser de prendre fait et cause pour les putschistes et être resté loyal à Allende.
En 1975, Sergio Poblete est expulsé du Chili et s’établit outre-Quiévrain où il continuera d’alerter l’opinion publique sur les exactions commises dans son pays. il organisera aussi l’accueil de réfugiés politiques en Belgique.
Le Chili, il ne sera autorisé à y retourner qu’en 2006, pour l’investiture de son amie, fille de son compagnon de cellule, la présidente Michelle Bachelet. Il célébrera quelques mois plus tard la mort de son ennemi, Augusto Pinochet, en décembre 2006.
Sergio Poblete sera inhumé mercredi 30 novembre, dans la ville qui a accueilli sa peine d’exilé.

Written by Anthony Quindroit

28 novembre 2011 at 11 h 39 min

Disparition du peintre Claudio Bravo

with 6 comments

Le peintre Claudio Bravo s'est éteint samedi 4 juin 2011, a confirmé le ministre chilien de la Culture dimanche 5 juin (photo http://www.lejardinauxetoiles.com)

Le peintre hyperréaliste chilien Claudio Bravo est décédé à l’âge de 74 ans, des suites d’une crise d’épilepsie. Installé au Maroc depuis 1972, il est quasiment acquis qu’il sera inhumé là-bas, à Taroudant, dans ce pays qu’il considérait comme sa seconde patrie.

"Gandura rose", 1995, une huile sur toile célèbre de Claudio Bravo

Son style hyperréaliste l’a propulsé dans la « short list » des collectionneurs d’art, ses toiles pouvant s’arracher à plusieurs centaines de milliers de dollars… Il a notamment réalisé de nombreux portraits de Marocaines dans un style quasi-photographique étonnant. L’artiste ne doutait d’ailleurs pas de son talent, assurant, lors d’une interview parue en 2009, dans le journal El Mercurio, se sentir « très au-dessus des peintres d’Amérique latine, et le plus coté sur le marché international. Les prix d’un Matta [un artiste chilien également très coté, mort en 2002, NDLR] pourtant décédé n’arrivent pas au niveau des miens vivant… »

Un documentaire français, Claudio bravo in morocco, a été présenté l’année dernière. Il brosse le portrait d’un artiste pointilleux, fuyant les villes trépidantes du Chili ou d’ailleurs pour ses havres de paix marocains où il puisait l’inspiration.

Les hommages se multiplient sur le net depuis l’officialisation de l’annonce par le ministre de la Culture Luciano Cruz-Coke Carvallo.

Written by Anthony Quindroit

5 juin 2011 at 23 h 40 min

%d blogueurs aiment cette page :