Chili et carnets

Le Chili sous toutes les coutures

Posts Tagged ‘MEO

Le souffle de la présidentielle au Chili

leave a comment »

L'ancien président Sebastián Piñera a très vite remercié ses soutiens sur les réseaux sociaux (capture d'écran Facebook officiel)

L’ancien président Sebastián Piñera a très vite remercié ses soutiens sur les réseaux sociaux (capture d’écran Facebook officiel)

Il n’y a pas que les Français qui changeront de président en 2017. Au Chili, la Moneda change de locataire en novembre prochain. Le 19, le nom de la personne qui succédera à Michelle Bachelet devrait être connu. La présidente – qui achève dans la douleur son deuxième et ultime mandat – est actuellement à 60% d’opinions défavorables (voire 75% selon d’autres sondages), plombée par des affaires de malversations financières dans lesquelles ses proches auraient trempé et par une série de couacs gouvernementaux et de réformes incomprises. Six remaniements en trois ans n’auront pas réussi à donner une ligne directrice à sa politique. Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Chili, un recensement dans le vent

leave a comment »

Que reste-t-il du recensement 2012 au Chili ? Un parfum d'amateurisme...

Que reste-t-il du recensement 2012 au Chili ? Un parfum d’amateurisme…

A quelques semaines du premier tour de l’élection présidentielle au Chili (dont « Chili et carnets » parlait récemment), le président Sebastián Piñera aurait volontiers fait l’impasse sur une séance de contrition publique après un petit séisme mettant en cause l’administration chilienne. Lire le reste de cette entrée »

Chili : MEO, la rencontre du troisième « type »

with 10 comments

Marco Enríquez-Ominami Chili Progresistas Anthony Quindroit pour "Chili et carnets"

Marco Enríquez-Ominami, le "troisième homme" lors de la dernière présidentielle au Chili, a connu une traversée du désert dans la foulée. Il entend bien peser pour les prochaines échéances électorales (photo Anthony Quindroit)

Presque inconnu en 2009, Marco Enríquez-Ominami a fait sensation lors de l’élection présidentielle au Chili. Au premier tour, sans parti derrière lui, il obtient 20% des suffrages et devient le troisième homme, celui qui peut faire basculer le résultat final. En indiquant son intention de vote – pour Frei, le candidat de la Concertatíon – mais en ne donnant pas de ligne directrice à ses électeurs, MEO, comme tout le monde l’appelle au Chili, a semé le doute. S’en est suivi une traversée du désert. Mais, alors que les élections municipales approchent au Chili (octobre 2012) et que la présidentielle se dessine, MEO revient à la charge. Avec, cette fois, un parti qu’il a créé – Los Progresistas (les progressistes), une base qu’il affirme solide, et un programme à la croisée « de l’écologie et de la gauche au sens large », souligne-t-il, dans un français impeccable. Lire le reste de cette entrée »

Written by Anthony Quindroit

18 février 2012 at 15 h 41 min

%d blogueurs aiment cette page :