Chili et carnets

Le Chili sous toutes les coutures

Posts Tagged ‘Pérou

Chili : et maintenant, Arica…

leave a comment »

Le Christ de la Concorde, à Arica, supposé représenter la paix entre le Chili et le Pérou...

Le Christ de la Concorde, à Arica, supposé représenter la paix entre le Chili et le Pérou…

Décidément, les territoires chiliens sont largement disputés par les pays voisins.
Depuis 2006, ainsi, la Bolivie réclame un accès à l’océan perdu durant la Guerre du Pacifique (pour vous rafraîchir la mémoire, c’est ici et ) ; ce dossier est l’objet de crispations récurrentes entre le gouvernement bolivien d’Evo Morales et les gouvernements successifs chiliens.
Plus récemment, en janvier 2014, le Pérou avait récupéré une large zone maritime au nord du Chili perdue également durant cette Guerre du XIXe siècle, après une longue procédure (Chili et carnets en parlait ici).
Cette fois, c’est une association venue du Pérou qui lorgne un territoire chilien, Lire la suite »

Written by Anthony Quindroit

5 décembre 2015 at 21 h 29 min

Chili et Bolivie, un océan de discordes

with 4 comments

Le conflit entre le Chili et la Bolivie pour que ce dernier récupère un accès à l’océan Pacifique, c’est l’histoire sans fin. Chili et carnets vous en parlait déjà ici, alors que le président Evo Morales souhaitait porter l’affaire devant les autorités compétentes.
Et voici donc les deux pays devant la Cour internationale de justice de La Haye (Pays-Bas), défendant, pour l’un la souveraineté sur son territoire et, pour l’autre, le retour dans son giron de quelque 120 000 km² de terre. Lire la suite »

Written by Anthony Quindroit

7 mai 2015 at 22 h 29 min

Chili – Pérou : La Haye d’honneur

with 2 comments

Le président Piñera estime que le Chili n'a pas à revenir sur des accords signés que le Pérou rejette (photo Alex Ibáñez / Gobierno de Chile)

Le président Piñera estime que le Chili n’a pas à revenir sur des accords signés que le Pérou rejette (photo Alex Ibáñez / Gobierno de Chile)

Depuis plusieurs semaines, le Chili et le Pérou sont suspendus à une décision de justice. Une décision attendue depuis… 1884 ! La Guerre du Pacifique a beau être terminée depuis bien plus d’un siècle, les conséquences continuent de perturber les relations entre les deux pays, déjà pas vraiment amicales.
C’est en effet depuis cette guerre que les frontières maritimes ont été redessinées avec l’arrivée d’Arica dans le giron du Chili. La ville la plus méridionale du Pérou devenant ainsi la ville la plus septentrionale du Chili. Les droits côtiers ont alors changé et le Pérou a vu sa zone maritime réduite d’environ 37000 km² que le gouvernement péruvien entend bien récupérer. Lire la suite »

Pérou – Chili : le match du Pisco arbitré par l’Europe

leave a comment »

Quelques bouteilles de Pisco produit au Chili (photo sous licence créative commons Felipe Menanteau)

Quelques bouteilles de Pisco produit au Chili (photo sous licence créative commons Felipe Menanteau)

La guerre du Pacifique est terminée de longue date – même si les répercussions continuent de se ressentir aujourd’hui. Pourtant, le Chili et le Pérou n’ont jamais vraiment cessé de s’affronter. Au centre du différend, une boisson. Pas n’importe laquelle : le Pisco. Fierté nationale au Chili. Et au Pérou aussi.
Depuis la nuit des temps (si l’on exagère un peu), les Chiliens et les Péruviens revendiquent chacun la paternité de cette eau-de-vie de raisins qui aurait certainement donné des suées aux Tontons flingueurs.

Eh bien, l’Union Européenne a tranché. Lire la suite »

A la santé du Piscola !

with 3 comments

Piscola chilena

La journée du Piscola tombe le 8 février. Une manière pour les Chiliens de revendiquer la paternité du Pisco face aux Péruviens (illustration himajina.blogspot.com)

Aujourd’hui, ce 8 février, au Pérou, c’est la journée du Pisco sour. Pour ne pas laisser à ses voisins péruviens le monopole du Pisco, le Chili – qui revendique lui aussi la paternité du Pisco – a créé en 2003 une contre-manifestation : la journée du Piscola. Même jour – le 8 février donc – même principe : fêter le Pisco.
La célébration n’a rien d’officiel mais la mayonnaise a bien pris chez les Chiliens qui profitent de l’occasion pour abuser de ce mélange à base de pisco et de cola…
Qu’on l’appelle Trona, Piscolita ou, un peu chauvin, Combinado Nacional, la boisson est la reine de la soirée. Pas besoin de vous rappeler que la modération est de mise… Surtout pour éviter les lendemains qui
déchantent ! Pour mémoire, le Pisco titre au minimum 35°. Et la journée du 9 février est surnommée « Journée du ressac ». Toute une image…

Written by Anthony Quindroit

8 février 2012 at 12 h 40 min

%d blogueurs aiment cette page :