Chili et carnets

Le Chili sous toutes les coutures

Posts Tagged ‘terremoto

Chili, la nature fait payer plein pot

with one comment

Les reconstructions après les tremblements de terre ont des coûts exhorbitants (photo sous licence Creative commons Beao)

Les reconstructions après les tremblements de terre ont des coûts exorbitants. Ici, un pont de la route Vespucio Norte, près de Santiago du Chili (photo sous licence Creative commons Beao)

Tremblements de terre, tsunamis… Les Chiliens avec ces risques au quotidien et il est bien évident qu’un terremoto destructeur a plus de probabilité de se produire à Santiago que dans la Creuse. Mais tous ses risques ont un coût : 31 milliards de dollars. C’est en tout cas le montant de l’addition calculé par le bureau de l’ONU en charge de la stratégie internationale de prévention des catastrophes (l’UNISDR) dans un rapport revenant sur vingt ans de catastrophes dans le monde. Les Etats-Unis sont devant avec 560 milliards de dégâts depuis 1992.
Le dernier tremblement de terre de février 2010, et le tsunami qui a suivi, ne sont pas innocents. Ils constituent d’ailleurs la plus large part de ce bilan. Le rapport prend également en compte les reculs enregistrés dans les domaines de l’éducation et du social suite à ses calamités.
Toutefois, si le Chili est dans le top 10 des pays les plus impactés économiquement (la réunion des dix pays de cette liste fait grimper le chiffre à 2000 milliards !), il n’est pas dans celui des pays les plus touchés en pertes humaines. Haïti (230675 morts en vingt ans), l’Indonésie (180152) et la Birmanie (139351) se partagent ce triste podium.

Publicités

Written by Anthony Quindroit

27 novembre 2012 at 0 h 00 min

Chili : Tremblement de terre de « moyenne intensité » près de Santiago

with one comment

Ce jeudi 11 octobre, vers 14h23 au Chili (19h23 heure française), la région de Santiago a été secouée par un tremblement de terre annoncé à 5,7 sur l’échelle de Richter. L’annonce a vite été relayée par les médias et les réseaux sociaux mais peu d’informations « officielles » ont, pour l’instant, filtré quant aux éventuelles victimes et aux dégâts possibles.
Toutefois, le Servicio hidrográfico y oceanográfico de la armada (Shoa, en charge de l’étude des risques océaonographiques) a écarté le risque de tsunami aux abords de Valparaíso.
L’épicentre du tremblement de terre se situerait aux abord de Los Andes, à 70 km au nord – nord-est de Santiago-du-Chili.
Les premiers retours ne font pas état de problèmes majeurs. Les communications avec la région métropolitaine – notamment vers les portables – sont en revanche très compliquées.
Le service de métro de Santiago a pu reprendre du service aux environs de 15h10.
Ce n’est pas la première fois que le pays est touché par de tels tremblements.

  • « Ils sont assez fréquents au Chili, et nous en enregistrons très régulièrement – voire même tous les jours – dans ce secteur, explique un sismologue sur la chaîne 24h. Et un tremblement de forte magnitude ne signifie par pour autant que toute l’énergie a été libérée », continue-t-il en faisant sûrement allusion au tremblement de terre meurtrier de février 2010.

Une des premières vidéos, mise en ligne par le quotidien La Tercera, montre l’intensité – apparemment légère, ressentie et le calme des Chiliens lors d’un tel évènement : http://www.3tv.cl/index.php?m=video&v=26480.

Written by Anthony Quindroit

11 octobre 2012 at 20 h 31 min

Séisme de 7,2 dans la région del Maule au Chili

leave a comment »

Un fort séisme, annoncé à 7,2 sur l’échelle de Richter, a été enregistré dans la région del Maule (VII, à 250 km au sud de Santiago), ce dimanche 25 mars vers 19h38 (heure de Santiago, soit 0h38 en France). Les premiers rapports font état d’un blessé lors d’un accident de voiture au moment de la secousse. Des dégâts matériels sont à déplorer. Des coupures de courant et de réseau ont également été notifiées sur une vaste zone englobant les régions  de Coquimbo, Valparaíso, Metropolitana, O’Higgins, Maule, Biobío, Araucanía, Los Ríos et Los Lagos. Deux hôpitaux ont été brièvement privés de courant et les groupes électrogènes de secours ont pris le relais.
L’Onemi (Oficina nacional de emergencia del ministerio del Interior en charge d’activer les plans de protection des civils) a, dans un premier temps, ordonné l’évacuation du littoral – entre Concón (région de Valparaíso) et Lebu (Biobío) – en raison d’un risque de tsunami. L’alerte a été levée moins d’une heure après. Rappelons que l’Onemi est, aujourd’hui encore, sévèrement critiquée depuis le 27 février 2010 : un puissant tremblement de terre (8,8 sur l’échelle de Richter) a secoué le pays et les services de sécurité n’ont pas su alerter la population avant le tsunami qui a ravagé les côtes et lourdement alourdi le nombre de victimes (bilan officiel : 521 morts).
Ce terremoto fait suite à une secousse de moyenne intensité (5,3) ressentie samedi 24 mars 2012 à Santiago.

Written by Anthony Quindroit

26 mars 2012 at 1 h 50 min

Gérer l’après terremoto

leave a comment »

A Concepción, de nombreux bâtiments sont voués à la destruction. Autant de gravats dont le gouvernement va devoir se débarrasser (photo avec l'aimable autorisation de Judith Pamela Henriquez Avila)

Le tremblement de terre qui a frappé le Chili le 27 février dernier a été l’un des plus destructeurs et des plus violents jamais enregistré au Chili. Survenu au large de Concepción, le « terremoto » a affiché 8,8 sur l’échelle de Richter et s’est ressenti jusqu’à la capitale Santiago située pourtant à plus de 300 kilomètres ! Le sinistre a, peu après, été suivi d’un tsunami. Lire le reste de cette entrée »

Written by Anthony Quindroit

11 juillet 2010 at 22 h 30 min

%d blogueurs aiment cette page :