Chili et carnets

Le Chili sous toutes les coutures

Posts Tagged ‘Jorge Ségovia

Le foot (re)perd sa tête

with one comment

L’ex-entraîneur de l’équipe nationale de football, Marco Bielsa, doit jubiler : le président fraîchement élu de la fédération (ANFP) a vu son élection du 4 novembre invalidée, a-t-on appris dans un communiqué rendu public mardi 23 novembre.
L’homme d’affaires Jorge Ségovia gère en effet plusieurs entreprises dont certaines sont sous contrat avec la fédé. La collusion était déjà mise en évidence juste après l’annonce des résultats du scrutin, comme l’évoquait Chili et carnets ici.
Une telle annonce relance les spéculations alors que le pays pariait sur le meilleur entraîneur pour succéder au « héros » Bielsa. Dès le début, il avait annoncé qu’il quitterait son poste si Ségovia prenait les rênes de l’ANFP. L’éviction du nouveau président replace Marco « El loco » Bielsa au premier plan pour succéder… à lui-même ! Auréolé du succès à la dernière Coupe du monde – le Chili a atteint les 8e de finale – il demeure LA référence pour les supporters. Sera-t-il rappelé ? Demandera-t-il à revenir ? La fédération cherchera-t-elle un nouveau leader ? Les amateurs chiliens de ballon rond sont en émoi. Autant dire tout le pays !

Publicités

Written by Anthony Quindroit

24 novembre 2010 at 0 h 43 min

Football : Bielsa quitte son poste d’entraîneur

with 3 comments

Marcelo Bielsa est une star au Chili. L’entraîneur de la Roja, l’équipe nationale, a porté l’équipe en 8e de finale lors de la dernière Coupe du monde en Afrique du Sud et brisé ainsi la « malédiction » de la sélection : depuis 1998, jamais le Chili n’avait réussi à se hisser à un tel niveau.
Porté aux nues, le bouillonnant coach se voyait alors allouer une confiance totale : la fédération avait même décidé de renouveler son contrat à la tête des Rouges.
Tout aurait pu être pour le mieux dans le meilleur des mondes si des élections pour la présidence de la fédé n’avaient pas eu lieu. Marcelo Bielsa a toujours soutenu le président sortant, Harold Mayne-Nicholls, et conditionnait son maintien au poste d’entraîneur à la réélection de son « ami ». « Le jour où Harold quittera ses fonctions, ma tâche sera terminée, prévenait Bielsa lors d’une conférence de presse. Je ne peux ni ne veux travailler avec Ségovia. » Ségovia ? Jorge Ségovia. Un homme d’affaires espagnol en lice pour présider la fédération chilienne de football.
C’est finalement la bête noire de Bielsa qui a remporté, jeudi 4 novembre, le scrutin. Le coach est donc allé au bout de sa démarche et a démissionné dans la foulée après trois ans de travail et une belle montée en puissance de son équipe.
Où va-t-on le retrouver ? Ses succès au sein de l’équipe d’Argentine – qu’il a entraîné de 1998 à 2004, année où l’équipe est devenue championne olympique – et du Chili font de lui un profil intéressant pour bon nombre d’équipes. Une grande question reste aussi en suspens : qui va le remplacer à ce poste clé ? Pour les Chiliens, grands amateurs de football, on frôle l’affaire d’Etat !
En attendant, Jorge Ségovia prend la tête de la fédération pour les quatre prochaines années. A moins que… Un article du règlement de la fédération chilienne de football (ANFP) pourrait bien le faire vaciller à peine élu : homme d’affaires, il dirige le club de  football Unión Española. Pour éviter la confusion des genres, il serait obligé de vendre ses parts, ce à quoi il semble pour l’instant opposé.

Written by Anthony Quindroit

5 novembre 2010 at 11 h 18 min

%d blogueurs aiment cette page :