Chili et carnets

Le Chili sous toutes les coutures

Projet en Patagonie : la foule fait barrage

with 4 comments

Sur ce photo-montage des opposants aux barrages en Patagonie, les militants tentent de montrer le visage de la Patagonie à l'horizon 2015

C’est un fait, le Chili a besoin d’énergie et va devoir doubler ses sources au cours des dix prochaines années. Le président Sebastián Piñera le rappelait en août 2010. Après s’être précipité pour annoncer la construction d’une centrale thermique, le chef d’Etat chilien avait fait machine arrière au nom de la préservation de l’environnement (souvenez-vous, Chili et carnets en parlait ici). De nombreuses protestations avaient obligé le gouvernement à revoir sa copie, avant de discrètement l’enterrer.
Le temps des annonces d’une « législation environnementale » pour « assurer la préservation de l’environnement » est-il déjà oublié ? L’annonce de la commission chilienne d’évaluation environnementale vient contrebalancer les promesses de l’été dernier : elle vient en effet de valider « Hydroaysen » : la construction de cinq barrages hydroélectriques en Patagonie par un groupe hispano-chilien, Endesa-Colbun. Ce qui implique de rayer de la carte – d’inonder – près de six milles hectares dans l’un des rares espaces préservés de la planète.

Le projet à 1414 milliards de pesos (environ 2,5 milliards d’euros) devrait augmenter de 20% la capacité électrique du pays. Une donnée non négligeable alors que les Chiliens sont passés très près du rationnement d’énergie en début d’année.
Mais faut-il sacrifier les richesses naturelles sur l’autel du développement ? Plus de 30000 personnes ont répondu « Non » lors d’une grande manifestation organisée vendredi 13 mai à Santiago, à l’appel de l’association « La Patagonie sans barrage », une organisation non gouvernementale qui s’oppose au projet depuis trois ans, soit depuis le début de l’étude du dossier. Pour eux, « l’impact sur la faune et la flore n’est pas connu. Et dans 40 à 60 ans, quand ce ne sera plus utilisé, ce ne sera plus qu’une friche écologique », enragent des militants. Les différentes associations étudient les recours juridiques et multiplient les pressions auprès du gouvernement et des politiques de l’opposition pour empêcher le début du chantier. Les premiers coups de pelleteuse sont annoncés pour 2014.

Publicités

Written by Anthony Quindroit

17 mai 2011 à 21 h 57 min

4 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. […] Le côté social et solidaire a pris le dessus depuis. » Après avoir manifesté contre le projet Hydroaysen, la militante reprend son mégaphone vendredi 27 mai, dès 17h30, devant l’ambassade […]

  2. […] depuis l’annonce, en mai, du lancement du chantier. Flashback, Chili et carnets en parlait ici. Est-ce à dire que les barrages en Patagonie sont définitivement enterrés ? Un pas que certains […]

  3. […] ! On change de paysage tout le temps… C’est là que l’on se rend compte que des barrages là-bas serait catastrophique. En tout cas, ce trajet n’est pas encore sur notre site mais […]

  4. […] 17 millions de Chiliens sont prêts à descendre dans la rue pour se mobiliser avec vigueur contre des projets de barrages en Patagonie. Mais il suffit de se promener dans le pays et de voir le traitement des déchets pour comprendre. […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :